SCYnergie Septembre-Novembre 2017

Une dynamique vers l’emploi dans les Yvelines !

SOLIDARITÉ COORDINATION YVELINES - Les activités du groupe de Saint Quentin en Yvelines

La lettre trimestrielle Octobre 2017 - N°23 - PDF

L'ÉDITO

Bio Yvelines Services
ou le génie urbain
au service de l’insertion sociale et
professionnelle

L’inauguration l’été dernier de la nouvelle plateforme de Bio Yvelines Services le long de l’autoroute A 12 sur un terrain d’un peu moins de 4 hectares restera dans les annales de SCY
comme une pierre blanche.

Cette pugnacité, portée par Luc Faucheur, André Weil jusque récemment, René Richou, bientôt rejoints par Roland Mader, ne touche pas qu’au "business".

Aboutissement des efforts conjoints de la direction de l’entreprise et de ses partenaires, elle signe aussi un nouvel élan, à la hauteur de la modernité du site et de ses capacités de développement.

L’octroi récent du marché de compostage des déchets verts du Syndicat Intercommunal de traitement des déchets Urbains (SITRU) qui regroupe 12 communes entre Sartrouville et la Celle Saint Cloud en est un beau symbole.

Bravo à l’équipe dirigeante autant que bénévole pour sa pugnacité !

Elle est aussi – avant tout - sociale. Car l’âme de Bio Yvelines Services, c’est l’emploi au service des personnes les plus vulnérables. Celles qui dorment la nuit dans des voitures, qui sortent de prison de manière anticipée, qui ont connu ou connaissent l’échec scolaire, le déclassement social, les épreuves de la vie…

Bio Yvelines Services cherche et soutient également l’innovation généreuse. A travers ProBys, sa structure mère portée par Patrice Lefèvre, elle explore les voies de nouveaux
partenariats, d’innovations sur le champ de l’environnement et de l’économie circulaire… nous aurons, j’espère, l’occasion de vous en parler prochainement.

Oui, comme l’exprimait le Maire de Buc Jean- Marc Le Rudulier, le 16 novembre dernier, "nous devons changer notre regard sur le chômage et promouvoir une société bienveillante envers les demandeurs d’emploi.

Bio Yvelines Services y contribue. Comme chacun de nous à sa manière.

Avec courage et pugnacité.

Je vous souhaite de belles fêtes de fin d’année.

Livier VENNIN
Président SCY

SOMMAIRE

 M. Le Rudulier : le discours de Buc .......... p. 2

 Groupe SNC Saint-Quentin-en-Yvelines ... p. 3

 Brèves….brèves….brèves ......................... p. 4

M. Le Rudulier : discours à Buc jeudi 16 novembre


Chers amis

Je suis particulièrement heureux de vous accueillir ce soir si nombreux au Château de Buc, et très honoré d’être en quelque sorte le « parrain » de cette Rencontre portant sur le thème essentiel pour le chercheur d’emploi : le réseautage.

Le réseautage est une excellente porte d’accès à une intégration sociale et professionnelle. Dans votre recherche d’emploi, la constitution et l’entretien de votre réseau vont même se révéler primordiaux. Le réseau est une question d’attitude et débute dans la vie quotidienne. Il s’agit d’élargir votre cercle de connaissances : à l’école, aux comités des parents d’élèves, dans votre club de sports, en faisant du bénévolat, en parlant à vos voisins… Les occasions sont multiples et dans tous les domaines de la vie. Participez aux fêtes de quartier, aux ateliers proposés par les bibliothèques municipales ou par des centres communautaires… Soyez attentif à toutes les occasions et surtout soyez ouvert. Si vous êtes à la recherche d’un emploi, n’hésitez pas à le dire autour de vous. Et pour ceux qui ne l’ont pas encore compris, le réseautage n’a rien à voir avec du « piston » ou du favoritisme. C’est juste une façon de mettre des personnes en contact : ensuite, à chacune de voir si une opportunité d’emploi peut se profiler.

Le réseautage est basé sur le principe de réciprocité, du « donnant-donnant ». N’hésitez pas à donner en premier, vous aurez un retour d’une façon ou d’une autre. Le réseau n’est pas un carnet d’adresses dans lequel vous pouvez piocher selon vos besoins : il repose sur l’échange. Pour vous aider, vos interlocuteurs doivent y trouver leur compte et vice et versa. Le réseau se travaille et s’entretient : il faut se montrer présent régulièrement et avoir de petites attentions comme féliciter un partenaire pour un succès, envoyer un courriel de remerciements, transmettre une information que vous trouvez intéressante pour lui, etc.).
(…)
Tout au long des dernières années, des liens renforcés avec les entreprises au travers de :
- convention de partenariats (…)
- journées de l’innovation (GOODRICH), avec actuation 2015 où l’avion du futur se dessine en partie à Buc.
- développement des services de la Commune aux salariés (…)
- aménagement de la Zone d’Activités (…)
- et un atout primordial à Buc : la présence de Solidarités Nouvelles face au Chômage, groupe dynamique sur le terrain.
« Solidarités » parce que la problématique de l’emploi repose en partie sur le manque de connexion entre personne en quête d’emploi / entreprise en quête de collaborateurs.
Cette rencontre est l’occasion de rendre hommage aux bénévoles de SNC qui donnent de leur temps et de leurs compétences au service des salariés : ils assurent sur notre

un lien fondamental, à la fois social, économique et citoyen.
- lutte « contre le Chômage » : car est en jeu la distorsion entre demande d’emplois / offre de postes. Ainsi, la mise à profit des compétences et des réseaux professionnels est une des clés pour gagner la bataille contre le chômage.

Aussi, je félicite doublement SCY / SNC :
Pour leur action quotidienne sur le terrain, dans laquelle ils mettent toute leur foi, leur implication et leur énergie. Pour l’initiative d’une soirée comme celle qui nous réunit à Buc car Buc est un territoire économique majeur : poids lourd en matière d’économie et d’emploi dans l’agglomération (5800 habitants, 7500 emplois).

Pourtant, le chômage ne suscite pas que de la compassion. Comment ne pas être troublé par des enquêtes constatant une forte hausse des personnes hostiles aux chômeurs jugés trop peu dynamiques dans la recherche d’un emploi. L , se trouve une des contradictions structurelles de notre société. La position du chômeur est extrêmement difficile à vivre. Tout est fait pour que la personne sans-emploi culpabilise. Elle est souvent pointée du doigt, elle ne fait jamais assez d’efforts… Les personnes qui souffrent de cette situation ne l’expriment pas, ne vont pas défiler dans la rue pour exprimer leur mal-être. Elles sont confrontées à une perte d’estime de soi, de considération. Cette situation a des effets délétères sur de nombreuses composantes de la vie du chômeur : la cellule familiale, ses liens sociaux… Les personnes sans emploi vont avoir tendance à se mettre en retrait, à ne parler pendant des mois à personne d’autre qu’ leur accompagnateur. C’est très dur de faire savoir à l’extérieur qu’on ne va pas bien, qu’on est en grande dépression, qu’on s’isole de plus en plus jusqu’ disparaître…

Nous devons changer notre regard sur le chômage et promouvoir une société bienveillante envers les demandeurs d’emploi et faire que tous les citoyens s’engagent concrètement dans la lutte contre le chômage. Mais les sondages d’opinion sont formels : le chômage reste la première préoccupation des Français. Chaque année, le chômage tue 14 000 Français. Soit quatre fois plus que les accidents de la route. La perte d'un emploi va bien au-delà d'un salaire : anxiété, stress, hypertension, mal être, dépressions, addictions au tabac et à l'alcool, rechute de cancer, maladies chroniques... Le suicide est un véritable fléau chez les personnes sans emploi. Un rapport de l’INSERM publié en Janvier 2015, souligne le lien entre chômage et suicide : 600 suicides ont été directement provoqués par la crise économique entre 2008 et 2010.

Je profite de ce moment pour lancer un appel à mes collègues maires des communes environnantes (Vélizy-Villacoublay, Bièvres, Jouy-en-Josas, Les Loges-en-Josas, Toussus-le- Noble, Châteaufort) afin qu’une antenne SNC s’installe chez eux. L’emploi est l’affaire de tous et vous pouvez compter sur la ville de Buc et des communes de la vallée de la Bièvre pour vous aider à atteindre vos objectifs. Je vous remercie de votre attention.

Jean-Marc LE RUDULIER
Maire de BUC
Vice-Président de la Communauté d’Agglomération
de Versailles Grand Parc

Quelques activités du groupe SNC Saint-Quentin-en-Yvelines


Quelques chiffres 

Le groupe compte 20 accompagnateurs avec une très forte proportion d’hommes.
Nous avons actuellement 39 accompagnements en cours et 21 sont terminés dont 70 % avec une issus positives.
Notre principale difficultés réside dans la disparition sans explication de certains accompagnés et de les voir revenir quelques mois après pour reprendre l’accompagnement. Lors de l’accueil, nous insistons maintenant sur la liberté d’interrompre l’accompagnement mais de l’obligation de signifier cette fin d’accompagnement au binôme.
Enfin, nous avons créé trois antennes : Guyancourt, Montigny, Villepreux. Cette organisation nous permet d’avoir un contact plus facile avec les Mairies qui se montraient très réticentes vis-à-vis de l’appellation SQY.

Un partenariat 

Il existait sur Saint-Quentin-en-Yvelines une autre association d’aide aux demandeurs d’emploi à Villepreux-les-Clayes avec laquelle nous avions tissé des liens. Elle s’occupait principalement de demandeurs d’emploi de faible niveau.
A la rentrée, « Villepreux-Les-Clayes Emploi » nous a fait part de son désir de nous rejoindre et c’est avec plaisir que nous avons mis au point cette fusion.
VLCE nous apporte sa connaissance du terrain des communes de Plaisir, Villepreux et Les Clayes ainsi que la connaissance de la gestion d’un public peu qualifié. De notre côté, nous apportons le dynamisme de notre groupe, des moyens humains importants ainsi que la notoriété de SNC.
Nous accédons également aux services municipaux de ces communes et reprenons les liens de partenariats liés avec les agences Pôle Emploi de ce secteur.
Il reste à régler les problèmes financiers, chose qui semble peu facile avec le siège mais qui devrait pouvoir se gérer facilement avec SCY.

La mise en place et l’exploitation d’un réseau 

Nous avons mis en place et développons un réseau avec les 12 communes de l’agglomération ainsi que cinq communes limitrophes. Dans chaque commune, nous nous efforçons de rencontrer le Maire, Le Vice-président du CCAS et le responsable du service emploi lorsqu’il en existe un.
A travers l’association de la communauté des associations de solidarité de SQY, nous créons des partenariats.
Nous avons également des contacts avec les entreprises de réinsertion.

Les réunions de Groupe 

Cette année, nous avons convenu, qu’une fois par trimestre, nous ferons précéder la réunion de Groupe par une réunion de réflexion sur un sujet intéressant la vie du Groupe. La première concernait la fonction d’accompagnateur à SQY, celle de février concernera les accompagnements difficiles et nous terminerons l’année par le travail des seniors. Pour chaque réunion, les accompagnateurs disposent d’une analyse écrite servant de support.

Les emplois solidaires 

Notre groupe est peu utilisateur des « emplois solidaires ».
Nous avons créé un « emploi solidaire » avec SNC et trois en local. Un avec une association (AFT) et deux avec le PLIE (Plan Local d’Insertion Economique. L’avantage d’utiliser les dispositifs locaux qui sont simples et réactifs. De plus, il n’y a aucun financement SNC et les accompagnements se font comme pour les emplois solidaires SNC.

La communication 

Nous avons besoin de nous faire connaitre. Aussi, pour cela nous laissons des flyers et des affiches chez tous nos partenaires. Pour l’instant et afin de ne pas pouvoir gérer les demandes d’accompagnement, nous avançons à petit pas.
Nous allons aussi profiter de la fusion avec VLCE pour faire des communiqués de presse (Toutes les Nouvelles, Le Parisien, les bulletins municipaux et le journal de l’Agglomération.

« Un emploi nommé désir » 

Au début, nous avions prévu d’organiser un concert de solidarité, mais la chorale retenue vient de nous faire défaut.
Nous allons donc profiter de l’opportunité que nous offre SCN d’accueillir la pièce de théâtre « Un emploi… nommé désir ». ; Nous profiterons de cette manifestation pour récolter des fonds et en faire une opération de communication la manifestation. La date vous sera communiquée ultérieurement.

Nous allons inviter Monsieur le Sénateur de SQY, Madame et Monsieur le Député, Le président de la Communauté d’agglomération, Mesdames et Messieurs les Maires, les Directeurs des cinq agences Pôle Emploi du territoire, les responsables des services « Emploi » des mairies, les responsables des opérations partenaires et la presse.

La salle retenue peut accueillir environ 150 personnes. Il restera donc environ 100 places.

Yves DELPUECH – Responsable de groupe

Groupe SNC Saint-Quentin-en-Yvelines

BRÈVES - BRÈVES - BRÈVES - BRÈVES - BRÈVES - BRÈVES


Des changements chez   

OSER a changé de Président : Eric SEEMULLER, en place depuis près de 6 ans, a laissé la place à Jacques CROISSANDEAU, animateur des sessions SAR depuis quelques années. La prochaine AG d’OSER aura lieu le lundi 11 décembre à l’Ermitage (Versailles) où Jacques CROISSANDEAU se présentera. L’AG aura comme thème les métiers du futur. 

Inauguration et changements chez Bio Yvelines Services

BIO YVELINES SERVICES, implantée près des jardins de Gally sur la commune de Bailly, a inauguré ses locaux situés sur une plate-forme de plus de 4 hectares le 22 juin dernier en présence de François de Mazières, maire de Versailles, du maire de Bailly et d’autres élus.
Près de cent personnes étaient présentes et ont pu admirer les installations nouvellement créées qui pourront recevoir un tonnage de déchets verts plus important.
Depuis le 23 mai, un nouveau Gérant Roland MADER a remplacé André WEIL, démissionnaire et gérant depuis près de 20 ans.Merci à André qui s’est beaucoup investi chez BYS et continuera son bénévolat. Bienvenue à Roland MADER, issu du bâtiment comme cadre supérieur et qui devient en 2018 un jeune retraité.

Un souci en cours de solution : les odeurs qui émanent de la valorisation des déchets sur ce nouveau lieu. Bravo à l’équipe qui s’investit beaucoup pour résoudre ce problème et rationaliser au mieux la valorisation des déchets !

Rencontre au château de Buc le 16 novembre
La rencontre de Buc du 16 novembre a été initiée cette année sur le thème du réseautage. Elle a rencontré un vif succès avec plus de 160 personnes réunies pour l’occasion. Chercheurs d’emploi, en cours ou ayant retrouvé un travail, actifs et acteurs de la vie publique ont ainsi pu échanger et prendre des contacts fructueux. 
Merci aux organisateurs et à Job et Cie qui a animé l’intervention sur la pratique des réseaux. Merci à la mairie de Buc qui a mis gracieusement à notre disposition le château et ses salles.

BUROL@B à Chaville Vélizy

 

Burol@b a inauguré ses nouveaux locaux le 15 novembre en gare de Chaville-Vélizy, en présence de Livier Vennin, Président de SCY. On salue ce nouvel espace de coworking ! Vous trouverez toutes les informations ici :
https://www.ville-viroflay.fr/actualites/des-bureaux-collaboratifs-dans-la-gare-de-chaville-velizy-a-partir-du-15-novembre-373.html

AGENDA

AG de OSER 78

lundi 11 décembre

de 18h00 à 20h00

à l'Ermitage

 

SCYnergie : Lettre trimestrielle de Solidarité Coordination Yvelines (SCY) – 2 bis place de Touraine – 78000 Versailles – Tél. 01 39 49 05 19 – www.scy.orgscy.78@orange.fr – Facebook : SNC-VS
Directeur de publication : Livier Vennin - Comité de rédaction : François-Xavier Becquart – Livier Venin – Conception : Laurence Coquenpot